MISE EN OEUVRE D'OUTILS GÉOMATIQUES POUR UNE MEILLEURE GESTION DES ÉPANDAGES D'ENGRAIS ORGANIQUES

 

L'utilisation d'outils géomatiques est de plus en plus répandue en agriculture, notamment en ce qui conerme l'observation précise des rendements. D'autre part, on constate actuellement que certaines régions agricoles québécoises sont aux prises avec des problèmes de gestion d'engrais organique : À plusieurs endroits, l'expansion des fermes porcines engendre des surplus de lisiers. Souvent considérés comme un déchet, les lisiers constituent néanmoins une source d'engrais à la fois économique et dont la valeur fertilisante est considérable. La mondialisation des marchés ainsi qu'une tendance générale en faveur de la protection de l'environnement obligent à une gestion agricole plus serrée et à la conception d'outils efficaces. En permettant une meilleure gestion des épandages, les outils géomatiques peuvent contribuer à valoriser l'utilisation des lisiers comme fertilisant tout en en contrôlant les impacts négatifs sur l'environnemement. Le projet présenté décrit une solution potentielle combinant dans ce but les technologies GPS et SIG. D'abord, le positionnement GPS est un outil de choix pour localiser les épandages. Différents types de traitement des observations sont comparés afin de proposer une variante optimale. Ensuite, la représentation spatiale des épandages doit tenir compte des recouvrements et des doses appliquées. Différentes structures de données sont comparées et une méthode de traitement est proposée pour les présenter sous forme de carte numérique. Ces données peuvent constituer un registre utile pour I'agriculteur. Dans la perspective d'une gestion intégrée de l'ensemble de I'activité agricole, ces mêmes données pourraient ultérieurement être combinées à d'autres éléments de nature spatiale ou descriptive, comme par exemple la nature du sol, le rendement, la topographie ainsi que la proximité des voisins et des cours d'eau.