INTÉRÊT ET PERTINENCE DE LA MISE EN OEUVRE DE MOYENS GÉOMATIQUES COMBINÉS SIG ET GPS POUR UNE MEILLEURE GESTION DES ÉPANDAGES D'ENGRAIS ORGANIQUES

 

L'utilisation d'outils géomatiques est de plus en plus répandue en agriculture, notamment en ce qui concerne l'observation précise des rendements. D'autre part, on constate actuellement que certaines régions agricoles québécoises sont aux prises avec des problèmes de gestion d'engrais organiques : à plusieurs endroits, l'expansion des fermes porcines engendre des surplus de lisier. Parfois considerés comme un déchet, les lisiers constituent néanmoins une source d'engrais à la fois économique et dont la valeur fertilisante est considérable. La mondialisation des marchés ainsi qu'une tendance générale en faveur de la protection de l'environnement obligent à une gestion agricole plus serrée et à la conception d'outils efficaces. En permettant une meilleure gestion des épandages, les outils géomatiques peuvent contribuer à valoriser l'utilisation des lisiers comme fertilisant tout en contrôlant les impacts négatifs sur l'environnement.

La présente recherche porte sur intérêt et la pertinence de l'utilisation d'outils géomatiques pour une meilleure gestion des épandages d'engrais organiques. On y retrouve d'abord une description du contexte agricole actuel et de la problématique de gestion des engrais organiques. Une solution potentielle combinant les technologies SIG et GPS est ensuite proposée. Pour ce faire, des tests ont été effectués lors d'une séance d'épandage. Différents types de traitement des observations GPS sont comparés pour le positionnement du véhicule d'épandage. Une méthode de représentation cartographique est également proposée. Les cartes d'épandage obtenues peuvent constituer un registre utile pour le producteur et être combinées à d'autres éléments de nature spatiale, à l'échelle de la ferme ou de son bassin versant.